Comprendre les codes à barres EAN/UPC, l’adhésion GS1 et l’intégration de catalogue

Beaucoup de places de marché imposent des codes à barres EAN ou UPC pour le suivi des produits dans le flux du commerce.

Sans un code organisationnel d’un certain type pour différencier les produits, les consommateurs trouveraient des difficultés à rechercher et à trouver des produits spécifiques avec précision. Même (et peut-être surtout) dans une place de marché numérique comme Amazon, les vendeurs utilisent des codes à barres EAN/UPC distincts pour organiser les produits qu’ils soient identiques ou différents des autres.
Beaucoup se sentent confus par la différence entre le code à barres EAN utilisé en Europe et l’UPC utilisé aux États-Unis, puisque les deux ont le même aspect. L’EAN utilise 13 chiffres et l’UPC en utilise 12, car le GS1 ne voyait pas la nécessité d’avoir des codes de pays au premier abord. Les États-Unis tout comme le Canada ont maintenant un code de pays égal à « 0 » et les codes à barres UPC suppriment tout simplement ce premier 0 (alors que le code du pays est inclus sur les codes-barres EAN). Source : http://www.nationwidebarcode.com/are-upc-a-and-ean-13-the-same/

Comme de nombreuses places de marché offrent aujourd’hui un certain nombre de produits globaux, le code à barres est devenu la norme récente pour l’organisation des produits. Bien sûr, cette référence de produits commune se traduit par l’e-commerce et sera une phase nécessaire pour offrir vos produits sur la place de marché virtuelle.

 

Augmentation de votre pouvoir commercial

L’adoption de codes à barres pour vos produits aura un impact majeur sur votre catalogue et améliorera votre position commerciale dans d’autres places de marchés. Vous remarquerez un impact majeur lorsque vous vous étendrez à d’autres places de marché où vous souhaiteriez influencer les consommateurs avec vos produits.

Démarrer tôt avec les codes à barre pour votre catalogue de produits signifie une pénétration plus facile des réseaux de distribution. La participation dans les supermarchés, les hypermarchés et le marché mondial est une transition beaucoup plus facile avec une codification préventive des produits.

La codification EAN ajoute également une identification importante à votre produit. Avec le code à barres, cependant, vos produits se distinguent des autres produits tout en restant cohérent d’un marché à un autre. Ceci est particulièrement important si les clients font des recherches sur les sites qui comparent vos offres de produits d’une place de marché à une autre.

Cette valeur ajoutée fait donc de l’abonnement annuel à GS1 un petit facteur dans les dépenses et les gains globaux de votre entreprise. Bien que la codification des produits coûte de l’argent à votre entreprise, il est bien utile d’avoir un catalogue qui soit mieux préparé et mieux organisé.

 

Codification privée

Des codes de référence interne peuvent être utilisés pour des articles, tels que fruits et légumes, qui ne possèdent pas de codes à barres officiels. Ces produits devraient être catalogués, mais il s’agit souvent de produits vendus en vrac.

Des codes à barres EAN/UPC privés ou internes commencent généralement avec le numéro 2 et fournissent toujours le code typique EAN/UPC complet à 13 chiffres.

Ces codes privés limitent la vente d’articles à l’extérieur de votre entreprise, car ce sont des numéros internes qui organisent mais ne différencient pas complètement pour le marché mondial. Il est sage d’utiliser des codes privés avec parcimonie et pour les articles que vous ne souhaitez pas vendre en dehors du cadre de votre secteur commercial.

Vous pouvez, toutefois, recevoir des offres de places de marché qui veulent attribuer des séquences de codes privés pour « accélérer l’intégration du marché. » Ceci est en fait une indication que vos produits sont prêts pour les codes à barres officiels et que l’étape supplémentaire de codification interne est inutile.

 

Générateurs de code à barres (barcode un seul mot)

Il existe un certain nombre de générateurs de codes à barres disponibles qui promettent de fournir une solution de codification de vos produits. Au mieux, ce logiciel fournira un code restreint, privé qui ne s’appliquera qu’à votre propre secteur commercial. Mais, cela pourrait également entraîner une fausse clé de contrôle et de faux codes à barres qui en réalité ne vous appartiennent pas.

Avec la génération de code à barres EAN, des codes illégaux peuvent être créés en dupliquant des codes correctement enregistrés. Étant donné que vous aurez soumis les codes inadéquats sous couvert de codes officiels, votre entreprise serait sujette à une activité illégale.

 

Sites de vente de codes à barres

Ne tombez pas dans l’escroquerie d’un site web qui prétend vendre des codes à barres. Ceci est strictement interdit par GS1. Tous les codes à barres sont organisés, générés et catalogués strictement par eux.

Les droits de propriété de codes sont fournis par GS1 à une société spécifique et ne sont pas transférables. Cela signifie que la revente de codes à barres n’est pas légale.

Si vous vous faites surprendre en train d’essayer d’acheter ces codes à barres interdits, vous (dans le meilleur des cas) perdez de l’argent. Cependant, vos produits pourraient tout aussi bien être exclus de la place de marché dans laquelle vous avez essayé d’entrer avec des codes à barres achetés et vous risquez de perdre un emplacement pour vendre, de faire un grand pas en arrière dans le développement de l’entreprise, et finir par perdre du temps en plus de l’argent.

De toute évidence, cette méthode illégale pour obtenir des codes à barres n’entraîne que peine et chagrin.

 

Exemptions pour les codes à barres

Les codes à barres ne sont pas nécessaires pour les produits bijoux artisanaux ou l’industrie artisanale. Alors que la plupart des produits manufacturés ont besoin d’un code à barres officiel devant être intégré dans des places de marché supplémentaires, il existe certains produits qui sont exemptés de la norme.

Le plus souvent, la place de marché cible du produit détermine la préférence de codification. Les fabricants ou les distributeurs, cependant, peuvent obtenir une exemption de cette obligation pour les produits spécifiques et évitent donc la codification officielle.

La place de marché Amazon, par exemple, non seulement utilise des codes à barres officiels, mais identifie également son catalogue avec une application appelée Global Catalog Identifier (GCID) ou Identificateur Global de Catalogue. Cette application organise les codes de produits avec des chiffres pour la marque et le fabricant, faisant en sorte de pouvoir référencer les produits sans un code à barres officiel.

Le GCID est utilisé à la place de codes à barres et certains produits, alors, n’ont pas besoin de codes à barres pour faire partie du catalogue intégré. Cela est valable pour des produits similaires dans toutes les places de marché.

 

Obtention correcte des codes à barres officiels (barcodes en un seul mot en en)

L’organisme émetteur de codes à barres pour délivrer des codes à barres EAN/UPC est le GS1. Comme, tel que mentionné ci-dessus, les codes à barres sont les plus couramment utilisés pour les places de marché mondiales, la collaboration avec GS1 pour obtenir votre codification EAN/UPC est la prochaine étape que vous souhaiteriez prendre pour l’intégration de la place de marché.

Si contacter le GS1 semble être une tâche ardue pour donner le coup d’envoi, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter. Notre société a déjà contacté GS1 pour vous et a parlé à leurs représentants.

Si votre entreprise a besoin de codes pour des produits manufacturés qui n’ont jamais été enregistrés, vous pouvez simplement visiter leur site et consulter la demande d’adhésion ici :

http://www.gs1.org/barcodes/need_a_bar_code

GS1 a une division pour chaque pays, pour aider à garder les formes de codification et les codes de produits organisés. Chaque pays est doté d’un service localisé pour donner un coup de main avec les demandes et la codification. Par exemple, le lien pour les formulaires de demande pour la France est ici :

http://echangeweb.mongs1.fr/mongs1?ENTREE=ADHESION

Une fois que vous avez trouvé le certificat d’enregistrement de l’entreprise adéquat, l’inscription ne prendra que quelques minutes. Vous paierez la taxe minimale d’abonnement immédiatement et recevez vos codes dans les 48 heures.

La petite taxe pour l’enregistrement de codes à barres (8 euros/an) doit être payée chaque année et offre à votre entreprise 100 codes à barres officiellement enregistrés. Les codes additionnels sont fournis gratuitement, mais vous devrez déposer une demande avec une explication pour les codes supplémentaires.

Une fois que vous recevez le fichier avec vos codes à barres, vous aurez simplement à les affecter à vos produits dans votre propre catalogue.

 

Structurer vos fiches produits SGC

Un Content Management System (CMS) ou Système de Gestion de Contenu (SGC), comme Prestashop, Big Commerce, Magento ou OpenCart, vous aidera à organiser vos informations de produits et de base complète de données.

Une fiche produit SGC valide doit être créée pour chaque produit ou déclinaison de produits dans votre catalogue et doit contenir au moins :

Un nom de produit unique

Une référence unique de produits

Un code à barres officiel

Pour chaque article répertorié et vendu, vous aurez besoin d’avoir un moyen distinct pour l’identifier officiellement et en interne.

Vous devez être conscient que certains logiciels SGC, comme Prestashop, vont dupliquer la principale référence de la fiche produit et l’appliquer par défaut à des déclinaisons lors de la génération. Cela rend les déclinaisons de produits non valides temporairement, et vous aurez besoin d’ajouter une valeur unique pour distinguer les déclinaisons de produits à partir de produits uniques.

Votre référence interne du produit est choisie par vous-même, et connue comme une Stock Keeping Unit (SKU) ou unité de gestion des stocks (UGS). L’utilisation des codes mnémoniques SKU (un nom qui coïncide avec le produit au lieu de chiffres ou de lettres aléatoires) vous aidera à mémoriser le produit auquel cette référence fait allusion. Chaque SKU devra être unique et devra suivre un certain type de format intuitif pour vous aider à rester organisé et informé quant au produit auquel le SKU se réfère.

Il ne peut être assez souligné que le SKU doit être unique (pour l’organisation) et le code à barres EAN doit être unique (légalement) pour chaque produit (ou déclinaison de produits) pour être un produit fabriqué viable prêt pour la plus grande place de marché.